Tél. : 03 85 26 42 15

Port. : 06 70 16 79 10

© 2023 by ITG. Proudly created with Wix.com

Rechercher
  • Aline

Hong Kong Noir

Voici peut-être mon dernier coup de cœur littéraire pour 2019 : Hong Kong Noir de Chan-Ho-kei.

Ce roman retrace, à travers six nouvelles qui se déroulent en sens inverse de la chronologie traditionnelle, la carrière de l’inspecteur Kwan Chun-dok - dit le « divin détective », en raison de ses capacités déductives hors du commun. Chaque nouvelle peut se lire indépendamment, bien que faisant partie de l’ensemble du récit.

On reste stupéfait devant l’adresse de l’inspecteur et on est en même temps bluffé par l’intrigue, puisque le récit, à la troisième personne, nous place au cœur de l’enquête dont le dénouement est chaque fois aussi inattendu qu’étonnant. C’est là tout l’art de l’auteur qui parvient à mêler suspense et portait sociétal avec un vrai souci, tant de la psychologie des différents personnages que de la précision des détails de l’époque concernée.

Véritable portrait historique de Hong-Kong entre 1967 et 2013, Hong Kong Noir vaut vraiment le détour, tant pour le côté policier, – il a d’ailleurs reçu le Soji Shimada Mystery Award qui récompense le meilleur polar chinois de l’année, que pour l’étude sociale de Hong Kong sur un peu moins d’un demi-siècle. A l’heure où Hong Kong est peut-être en train d’écrire une nouvelle page de son histoire, la conclusion de la postface écrite 6 ans plus tôt semble étrangement prophétique :

« Nous ne savons pas ce que deviendra Hong Kong à l’avenir, après 2013, nous ne savons pas cette ville pourra se relever, repartir pas à pas et retrouver le bon chemin, comme elle l’ a fait après les terribles événements de 1967.

Je ne sais pas si la police pourra reconstruire son image d’une force résolue, juste, courageuse et loyale, entièrement dévouée au service des citoyens du territoire ; si les enfants de Hong Kong pourront un jour, de nouveau, être fiers de leur police – comme quand mes amis et moi étions petits. »

La dernière nouvelle, En Sursis, la seule à être écrite à la première personne (le narrateur est un jeune qui vit de petits boulots et qui va faire la connaissance du divin inspecteur lui-même débutant dans la police), revient en effet sur les émeutes de 1967, qui marquent également le début de la carrière de l’inspecteur Kwan Chun-dok. Ces événements ont pour origine une révolte sociale qui se cristallise en une grève dans une fabrique de fleurs en plastique, puis s’étendent à l’ensemble de la ville. De nombreuses bombes artisanales éclatent générant une ambiance de terreur parmi la population. Cette époque trouble divise encore les historiens et est quasiment absente des livres d’histoire et même des archives.


Ce roman est traduit par Alexis Brossolet et publié aux Editions Denoël, dans la collection Folio Policier


Voilà pour ce qui sera sans doute mon dernier post littéraire de l'année.

Belles fêtes à tous !


0 vue
  • Instagram
  • Mon profil sur Linked in